Votre complément de retraite grâce au démembrement

Comment compléter votre retraite grâce au démembrement…

Le démembrement de propriété, une épargne pour la retraite
Le démembrement de propriété, une épargne idéale pour la retraite

Plusieurs solutions de placement sont aujourd’hui disponibles pour les personnes voulant bien vivre leur retraite.

Les placements ordinaires, de type, PERP ou PERC peuvent ne pas suffire.

Depuis quelques années, bon nombre de personnes se tournent vers le démembrement de propriété pour compléter leur retraite.

Principe général du démembrement de propriété

Le démembrement de propriété vient du système juridique de départage de la propriété.

Cette dernières est composée de l’usus, de l’abusus et du fructus.

Le premier est le droit d’utiliser le bien selon son vouloir.

Le fructus est le droit de percevoir les fruits attachés à ce bien.

Et l’abusus, la faculté de le vendre, de le fournir à une autre personne ou de le détruire.

L’usus et le fructus forme ensemble le concept de l’usufruit.

Une personne qui a l’usufruit a la faculté d’utiliser le bien ou de le louer pour jouir des revenus qui en découlent.

Elle ne peut toutefois vendre ce bien sauf accord contraire de celle qui détient l’abusus.

La personne qui détient l’abusus est appelé nu-propriétaire.

Elle ne peut habiter ni mettre en location le bien immobilier.

Elle peut toutefois le proposer en vente ou le détruire.

Démembrement de propriété pour compléter la retraite : comment ?

L’investisseur fait appel à un prêt pour l’acquisition de la nue-propriété d’un bien immobilier.

Entre 15 et 20 ans, l’usufruit lui échappe au bénéfice d’un bailleur institutionnel.

Ce dernier percevra tous les revenus générés par ce bien pendant ce délai.

Fini les 15 à 20 ans, l’investisseur peut obtenir la pleine propriété du bien.

Et quel rapport avec la retraire ?

Simple.

La nue propriété d’un bien immobilier représente 50 à 60% de sa valeur intégrale.

Or, l’investisseur, au terme du contrat, récupère tous ses droits sur le bien.

Il bénéficiera donc d’une plus-value allant de 40 à 50% sans réaliser aucune dépense.

D’ailleurs, il n’aura pas à payer des charges fiscales car c’est l’usufruitier qui perçoit les revenus attachés à la location du bien.

Pour ces diverses raisons, investir dans le démembrement de propriété est encore plus idéal dans les 15 à 20 ans précédent une retraite.

Informez-vous sur le démembrement de propriété pour compléter la retraite :

Téléchargez notre Guide sur le démembrement

Visitez nos sites pour compléter vos informations sur la nue-propriété :

Inscrivez-vous en haut à droite de notre blog pour recevoir régulièrement nos informations sur le démembrement de propriété :